Notre histoire

Comme Moosehead est dirigée par la famille Oland depuis 1867, nous sommes la dernière grande brasserie au Canada encore détenue par des Canadiens. Notre patrimoine est aussi riche que la saveur de notre bière. Notre rêve le plus récent est de souligner et de récompenser le courage d’affronter ses défis, car nous savons que les obstacles sont des opportunités pour montrer au monde ce dont vous êtes capable.

Moosehead Truck 1970s

Notre histoire

Fondée la même année que notre grand pays, nous épousons les mêmes valeurs qui ont transformé une petite brasserie à Saint John, Nouveau-Brunswick, en une icône canadienne de la résilience.

Dartmouth Plant 2

TOUT COMMENCE AVEC SUSANNAH

Susannah Oland arrive à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, avec son conjoint John et leurs neuf enfants. Susannah commence à faire de la bière dans son jardin et à elle partage son ale brune d’octobre avec la communauté. La bière devient de plus en plus opulaire et, en 1867, la brasserie Turtle Grove (incorporée sous le nom de John Oland and Son) est née.

1870

LA BRASSERIE AVANCE TOUJOURS

Après le décès soudain de son conjoint, Susannah et ses fils obtiennent le soutien d’investisseurs pour continuer à exploiter la brasserie. Turtle Grove Brewery est rebaptisée la Army & Navy Brewery.

1877

DÉTERMINÉ À VAINCRE

Susannah se sert d’un héritage pour racheter la participation majoritaire dans la brasserie aux investisseurs, la rebaptisant immédiatement S. Oland, Sons & Co. Un an plus tard, la brasserie passe au feu, rasant l’édifice principal et plusieurs bâtiments à proximité. Jamais du genre à jeter l’éponge, Susannah reconstruit une plus grande brasserie sur le même site.

1885

LA SECONDE GÉNÉRATION

Avec la mort de Susannah, le contrôle de la brasserie passe à la seconde génération, plus précisément entre les mains de son plus jeune fils, George W.C.

1895

L’ÈRE DE LA PROHIBITION

La brasseries est aux prises de difficultés financières causées par le mouvement pour la sobriété et la prohibition. George W.C. vend la brasserie à un syndicat britannique, qui la renomme Halifax Breweries Ltd. George W.C. et son frère John Culverwell y sont toujours employés comme gestionnaires.

1896

UN SECOND INCENDIE A LIEU

Un autre incendie important ravage l’intérieur de la brasserie. Mais grâce aux nouveaux propriétaires, l’entreprise est capable de survivre malgré les dégâts.

1909

UN NOUVEAU DÉPART

Un différend par rapport à l’indemnisation conduit George W.C. à mettre fin à sa relation avec le syndicat britannique et il achète la Highland Spring Brewery à Halifax, et la renomme Oland and Son Brewery.

1917

L’EXPLOSION D’HALIFAX

Le 6 décembre à 9 h 04, un navire de guerre français entre en collision avec un navire de secours belge dans le port d’Halifax. Le navire de guerre en feu dérive dans la jetée et explose, tuant près de 2 000 personnes et démolissant tout dans un rayon de 800 mètres. La brasserie Oland and Son est rasée, et six ouvriers ainsi que Conrad, le fils de Susannah, perdent la vie.

1918

LA BRASSERIE DÉMÉNAGE À SAINT JOHN

George W.C. se sert du versement d’indemnisation de ses assurances et d’un fonds suivant l’explosion pour acheter la Red Ball Brewery à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Il charge son fils aîné, George B., de la diriger pendant que lui et son fils Sidney restent à Halifax pour reconstruire la brasserie détruite lors de l’explosion.

1928

LA BIÈRE SUR LAQUELLE LA BRASSERIE EST FONDÉE

L’entreprise de la famille Oland continue à croître, avec l’achat de la James Ready Brewery. En fouillant dans les anciens dossiers de la société James Ready après l’achat, George B. tombe sur le nom « Moosehead » et s’en inspire pour créer la Moosehead Pale Ale, la première bière à arborer à la fois le symbole de l’orignal et le nom « Moosehead ».

1937

LA PREMIÈRE LAGER EST BRASSÉE

Le fils de George B., P.W. achève ses études en brassage à l’Université de Birmingham, en Angleterre, avec un goût prononcé pour les lagers de style européen. Dans un acte de rébellion désormais célèbre, P.W. introduit sa nouvelle recette en production pendant que son père est absent, créant la Lager Alpine.

1947

LA BRASSERIE MOOSEHEAD EST NÉE

Les Canadiens ont une grande affection pour le symbole emblématique de l’orignal. George B. en est très conscient et il rebaptise officiellement la brasserie du nom de Moosehead Breweries Limited.

1970s

L’ORIGNAL RÈGNE

Les yeux rivés sur l’expansion, Derek Oland, de la 5ième génération, mène l’évolution d’une bière véritablement canadienne : la Lager Moosehead. Grâce à sa bouteille verte unique, son majestueux emblème d’un orignal et le slogan « Moose is Loose », la bière est distribuée aux États-Unis et fait ses débuts internationaux.

Today

L’ÉVOLUTION D’UNE MARQUE EMBLÉMATIQUE

Aujourd’hui, les frères Andrew et Patrick de la sixième génération de la famille Oland, ouvrent la voie. Ensemble, ils se concentrent sur l’avenir : l’innovation de nouvelles marques et la modernisation de la brasserie.